Site de rencontres amicales et écolos

Une fois inscrit en 1 clic vous avez la possibilité de lier de vrais liens amicaux

rencontres amicales

Le site a deux thématiques, l’écologie et l’amitié, deux problématiques corrélées

Que vous soyez

Une personne à la recherche d’amitié ou d’un associé

Militant, activiste ou simplement quelqu’un de sensible aux désastres écologiques

Une entreprise ou une association environnementale travaillant dans l’environnement ou produisant de façon durable

Vous pouvez ici 

Consulter nos articles sur l’environnement et les actions écologiques possibles

Discuter et débattre sur des actions écologiques envisageables

Trouver un ou des amis qui vous correspondent, et partagent vos valeurs

Rencontrer des personnes qui partagent ou non le même but, créer une collaboration ou cercle d’idées

Créer des groupes de sorties et collaborez éventuellement sur des projet d’actions écologiques

Consulter le point de vue du site à travers ses articles de sujets environnementaux et sociétales

Actions écologiques est un site de rencontres amicales où on peut trouver aisément des amis.  Des annonces simples et pratiques qui vous permettent de trouver l’amitié qui correspond à vos attentes parmi les nombreux membres sur le site. Une inscription gratuite suffit et on peut ouvrir des discussions et créer également des groupes pour réaliser des actions ensemble entre amis. Des actions pour la protection environnementale, par exemple.

N’hésitez à compléter au mieux votre profil afin d’optimiser votre recherche d’amitié. Décrivez-vous et postez des annonces de façon unique et personnalisé, dans un soucis de qualité et de facilitation des contacts.

Si vous souhaitez aider notre cause et apporter votre pierre à l’édifice, vous pouvez rédiger, pour le site, un article traitant d’écologie, qui sera analysé et publié. Vous pouvez également faire un don, voire symbolique, qui renforcera notre volonté de continuer.

Vous pouvez aussi tout simplement nos articles via les réseaux sociaux et pouvoir sensibiliser le plus grand nombre à la cause environnementale et amicale.

« Je ne peux pas avoir beaucoup d’espoir pour un monde trop plein. »  Claude Lévi-Strauss

Saviez-vous qu’en tant que citoyen, vous prenez part sans le savoir à des décisions publiques menées par les acteurs de la société civile ainsi que les acteurs institutionnels ? Vous êtes indissolublement liés à ces personnes qui n’ont de cesse de vous faire participer à votre insu à identifier certains enjeux depuis des consultations, des débats ainsi que quelques enquêtes publiques, afin de pouvoir mener des négociations au sujet des décisions à prendre sur certaines actions environnementales.

Ce n’est qu’après quelques colloques censés servir d’occasions de réflexions et d’échanges qu’il vient à l’idée de certains acteurs sociaux de vous impliquer dans des décisions prises après quelques études, au travers de quelques personnes, pour vous soumettre, selon une certaine mesure, à certaines actions environnementales, dites nécessaires, voire même obligatoires. Cependant, si certaines paraissent tenir du bon sens, beaucoup d’entre elles sont totalement inefficaces, pour ne pas dire obsolètes.

À ne prendre pour exemple que l’interdiction de la publicité dans les boîtes aux lettres. Ou disons plutôt la fonction « stop pub ». Elle n’est réellement pratiquée que par très peu de citoyens qui prennent le temps d’afficher sur leur boîte aux lettres leur désir de ne recevoir aucun prospectus. C’est une décision qui aurait pour mérite d’être prise à des niveaux supérieurs comme les mairies ou les préfectures pour une interdiction ferme et non discutable. La prise de conscience n’est pas une chose que l’on peut exiger des citoyens.

On pourrait aussi parler de certaines décisions dans les entreprises comme par exemple le recyclage des cartouches d’encre. C’est certainement très intéressant, si, par le même biais, il y avait toute une organisation de recyclage de 100 % du papier dans des poubelles destinées à cet effet. Une étude a prouvé que 30 % du papier était recyclé et que tout le reste était gaspillé. Cette idée du recyclage du papier ainsi que des cartouches d’encre vient pourtant d’une action gouvernementale signée en France. On pourrait aussi parler du tri sélectif qui est devenu obligatoire dans la plupart des foyers. Cependant, il faudrait pourtant taper à la source et demander aux sociétés de faire des efforts au niveau d’emballages encore trop nocifs pour l’environnement.

Même si certains décisionnaires de l’autorité environnementale ont décidé de l’ouverture d’une enveloppe de 250 millions d’euros en 2016 pour la réalisation des travaux d’économie d’énergie en direction de plusieurs territoires afin de développer au mieux possible des énergies renouvelables et investir dans les transports propres, l’étude même des appareillages pour la création d’énergies renouvelables ne paraît pas faire partie des meilleures solutions actuelles.

 
×
 
×
Vous avez oublié vos informations?
×

Go up