Top 5 des pays qui polluent le plus par habitants / émettent le plus

pays qui polluent le plus par habitants

Il y a un fait qui est devenu récurrent. Lorsque l’on parle de pollution au niveau mondial, on ne parle que celle de l’émission du dioxyde de carbone. Comme si c’était la seule pollution qui concerne la planète. Il est vrai que le dioxyde de carbone est un problème planétaire. Selon certains scientifiques, il tendrait au changement climatique, au bouleversement social dans certains coins de la planète et de la vie animale un peu partout dans le monde. Il est donc intéressant, pour la globalité de ses effets, de regarder de plus près quels sont les pays les plus pollueurs de ce monde.

La plupart des données chiffrées des pays pollueurs proviennent du centre d’analyse et d’information sur le dioxyde de carbone du département de l’énergie des États-Unis. Ces données sont collectées auprès des agences nationales par la division statistique des Nations unies. Les rapports proviennent de l’agence internationale de l’énergie (AIE). Elles sont censées alerter les gouvernements en lançant des alertes à chaque dépassement du seuil qui ne finit évidemment pas de fluctuer selon certains intérêts financiers.

 

Le Qatar

Le Qatar tient le record du monde du pays le plus pollueur par habitants depuis 2013. Il dépasse les États-Unis et l’Europe qui sont restés au-dessus du pavé depuis le début du siècle dernier. Ce n’est pas la production des matières premières qui en fait un pays pollueur mais plutôt tous les produits d’importation consommés par les autochtones et tous les touristes de passage. Depuis que ce pays à immergé du sable du désert stérile, les constructions d’immeubles, toutes les nouvelles infrastructures, les innombrables voitures de luxe gloutonnes d’essence… contribuent à polluer cette région du monde depuis peu. Le taux d’émission de dioxyde de carbone (CO2) en tonne métriques par habitant s’élève à plus de 42,7 T

 

Trinité-et-Tobago

 La république de Trinidad et Tobago est un État insulaire des Caraïbes, située dans la mer des Antilles et membre du Commonwealth. Ces ressources naturelles ont permis de développer une grande partie de l’industrie pétrochimique. C’est le premier exportateur de méthanol et d’ammoniac dans le monde. Son sol est assez riche. Pétrole, gaz et asphalte sont les premières ressources offrant une certaine richesse à ses habitants. Le taux d’émission de dioxyde de carbone (CO2) en tonne métriques par habitant s’élève à plus de 37,6 T

 

Le Koweït

L’émirat du Koweït est un État du Moyen-Orient situé au nord de la péninsule arabique. C’est un des plus grands producteurs de pétrole même si l’on sait depuis quelques années que ces ressources commencent à tarir. 90 % des recettes publiques du Koweït proviennent du pétrole. Autant dire qu’il leur est nécessaire, étant donné que c’est un pays qui n’est pas ouvert au tourisme, de laisser encore pendant quelques années les derricks cracher leurs flammes et leurs fumées. Le taux d’émission de dioxyde de carbone (CO2) en tonne métriques par habitant s’élève à plus de 35,5 T

 

Les Émirats arabes unis

Comme pour le Koweït, les Émirats arabes unis vivent essentiellement de leur gisement de pétrole et de gaz. C’est un pays du Moyen-Orient situé entre le golfe persique et le golfe d’Oman. C’est un pays qui, par le flux des millions de pèlerins annuels, devient un des plus grands pollueurs, de par ses multiples stratégies pour la gestion du pèlerinage. Le taux d’émission de dioxyde de carbone (CO2) en tonne métriques par habitant s’élève à plus de 33,5 T

 

Antigua et Barbuda

La monarchie d’Antigua et Barbuda est un pays des Antilles qui, lui aussi fait partie du Commonwealth. C’est un tout petit territoire vivant essentiellement du tourisme. Sa pollution vient essentiellement des diverses importations et surtout du tourisme. Le taux d’émission de dioxyde de carbone (CO2) en tonne métriques par habitant s’élève à plus de 21 T

 

Conclusion

La liste est longue et on pourrait citer beaucoup d’autres pays pour des manquements graves au respect des normes internationales antipollution. L’Afrique serait selon les statistiques le continent le moins pollueur. Mais est-ce vraiment par volonté ou par manque d’opportunités ? Toujours est-il qu’il faut admettre que tant qu’il y aura de la demande, il y aura toujours plus de pollution sur cette planète qui nous est chère à tous. À quand la prise de conscience ?


Laissez une annonce


 
×
CRÉER UN COMPTE VOUS AVEZ DÉJÀ UN COMPTE?
 
×
Vous avez oublié vos informations?
×

Go up