Être timide :  5 erreurs à éviter

Être timide   5 erreurs à éviter

Une personne timide est une personne qui a la possibilité de mesurer son handicap par rapport à sa timidité sans trouver les bonnes solutions pour le résoudre. Cela génère une grande souffrance psychologique. La personne timide analyse sans cesse son comportement et en supporte lourdement les difficultés sociales que cela provoque. C’est une caractéristique du comportement humain qui hélas, joue un rôle très dévastateur et qui est très difficile à effacer de l’esprit. Pour cela, voici quelques conseils, parfois nécessaires des erreurs à éviter pour en diminuer les effets négatifs.

Combattre à tout prix la timidité

Savoir combattre la timidité

Ce n’est pas un mal qui se combat par son effet inversé. Ce n’est pas en voulant à tout prix ne pas montrer sa timidité que l’on finit par la combattre. Il ne s’agit pas de se forcer au point de se mettre dans des situations gênantes lorsque l’on sait que l’on ne sait pas retomber sur ses pattes. De plus, penser sans cesse à ce problème lui donne le droit d’existence. La mauvaise tactique serait de toujours percevoir les futurs événements par rapport à votre timidité et aux freins qu’elle impose.

Croire aux recettes miracles

Reconnaitre qu’il n’y a pas de recettes miracle contre la timidité

Il n’y a pas de recette miracle. Combattre la timidité est un travail conscient. Inutile d’aller voir le marabout du coin pour lui demander de l’éradiquer en un clin d’œil et de vous offrir une nouvelle vie de façon instantanée. Vous y perdriez beaucoup de sous est encore plus de votre équilibre mental. Vous êtes la seule personne à savoir pourquoi vous êtes timide. Quel que soit l’événement antérieur qui vous force à subir votre timidité, la bêtise serait de donner raison à une chose qui n’existe plus.

Croire que c’est une maladie

Reconnaitre que la timidité n’est pas une maladie

La timidité n’est pas une maladie. Vous auriez tort de le croire. Elle est très souvent le résultat d’une certaine forme d’éducation déstabilisante ou du milieu social. Parfois même, un complexe corporel ou comportemental pouvant induire un sentiment d’infériorité peut provoquer de la timidité. Mais dans tous les cas, ce n’est pas une maladie à combattre mais un sentiment et un comportement qu’il faut remettre sur les bons rails.

Ne pas demander de l’aide

Reconnaitre la nécessité de demander de l’aide contre la timidité

Si la timidité venait à muer en une forme d’angoisse et à toucher aux fondamentaux de la sociabilité dans le seul fait que la présence d’autres personnes peut générer des balbutiements, de l’hyperactivité ou un effacement total, il serait stupide de ne pas demander de l’aide. Commencez simplement par trouver un bon énergéticien qui puisse travailler sur vos énergies s’il vous semble difficile de parler à un psychologue de ce mal. Il y a forcément quelque chose à expurger et faire en sorte que ce phénomène diminue par le dialogue ou par la médecine douce.

Ne pas apprendre à respirer

Savoir respirer pour combattre la timidité

Apprenez à respirer ! C’est certainement la chose la plus indispensable à apprendre. Refuser de se donner quelques minutes par jour au réveil ou avant de s’endormir à respirer profondément est une erreur monumentale. Savoir réguler sa respiration avant un entretien offre une certaine stabilité de l’esprit. Dans le yoga, les arts martiaux et tout ce qui concerne la concentration, la respiration est fondamentale. Si par une simple séance de respiration, on parvient à contrôler son corps et son esprit, vous devriez réfléchir à ce que quelques minutes de respiration peuvent vous apporter pour ce qui est de stabiliser vos émotions.

Conclusion

En fonction du vécu, des troubles de l’éducation ou du passé social, les réactions des timides peuvent être différentes. Certains peuvent paraître rigides et froids et même parfois apathiques face à la peur quand d’autres auront une réaction agressive. D’autres encore, feront tout pour masquer leur fragilité et leur timidité par un excès d’assurance. C’est ce qui rend la timidité inclassable par ces types d’effets. Il faut cependant avouer que la timidité n’existe que par rapport à un trouble du passé. Vivre le moment présent est certainement le remède le plus efficace. Encore faut-il apprendre et savoir le vivre incessamment.


Laissez une annonce


 
×
CRÉER UN COMPTE VOUS AVEZ DÉJÀ UN COMPTE?
 
×
Vous avez oublié vos informations?
×

Go up