Faites des rencontres amicales ICI en vous inscrivant, en 1 min :) !
amitié ennemi

Quels sont les ennemis de l’amitié ?

 

Témoignage 1 (psychologue) : Les enfants

Je ne vais même pas tourner autour du pot pour ça. Les enfants tuent les amitiés.

Il y a beaucoup de gens dont les amitiés ont survécu en ayant eu des enfants. Je suis également sûr qu’il y a beaucoup d’autres personnes dont les amitiés ne l’ont pas rompus. Ils peuvent dire qu’ils sont toujours amis, mais ensuite, quand ils y réfléchissent, ils ne passent plus de temps ensemble, l’un d’eux ayant eu des enfants.

C’est parce que les enfants prennent tout votre temps. Ils prennent le plus de votre argent. Ils prennent toute votre énergie, or l’amitié demande d’être entretenu.

Bien sûr, il ne s’agit pas uniquement des enfants, mais de toutes les autres responsabilités qui incombent généralement à la vie des personnes au cours de ces mêmes années, pendant que les enfants grandissent: carrières, relations, factures, responsabilités, etc…

De toutes ces choses, les enfants sont les plus exigeants. Vous avez des jours de congé de votre carrière. Pas pour les enfants. Votre conjoint comprend que vous pourriez avoir besoin de temps avec vos amis. Vos enfants ne le comprennent pas. Chaque autre responsabilité d’adulte que vous avez vous donnera une pause de temps en temps. Vos enfants ne le permettent pas .

 

Temoignage 2 (psychiatre) : la distance

 les enfants ont tendance à tuer les amitiés (même si je dirais qu’ils ont aussi le potentiel énorme de créer des amitiés).

Pour moi, cependant, le plus meurtrier des amitiés est la longue distance,

Certaines personnes nouent des amitiés à distance vraiment très bien, mais ce n’est pas le cas de tous.

J’avais un ami proche qui habitait chez moi au moins une fois par semaine. Elle avait même sa propre chambre.

On jouaut au foot ensemble le week-end, allions à l’église ensemble deux fois par semaine, avons étudié la Bible ensemble.

On prenait un café , discutions ( par texto egalement) presque tous les jours.

Elle était l’ami avec qui j’allais me reconforter quand j’avais une mauvaise journée de travail, une dispute avec mon mari…

Je l’ai soutenue dans ses dépression et sa rupture difficile. Puis, quelques années plus tard, elle m’a soutenue tout au long de ma dépression.Elle était plus proche qu’une soeur.

Et puis, elle a déménagé.

J’avais bien l’intention de rester proche. Je l’aimais. Nous avons tellement partagé.

Mais après un certain temps, les conversations se sont réduites à des messages texte, qui ont ensuite été réduits à des messages sur Facebook, qui sont devenus des commentaires sur les messages de FB, qui sont devenus des likes, et puis avec le temps… rien.

Et c’est triste, car je l’aime toujours, mais les relations meurent quand on ne les sème pas.

Et il s’avère que je ne suis pas une personne capable de le faire à distance.


Laissez une annonce


 
×
CRÉER UN COMPTE VOUS AVEZ DÉJÀ UN COMPTE?
 
×
Vous avez oublié vos informations?
×

Go up