Est-ce dur le confinement en prison quand on est de nature solitaire ?

La vie en confinement, en isolement, et la vie en prison… A quoi ça ressemble vraiment ? « Ca ne doit pas être si horrible si on est un loup solitaire », imagineront certains, mais évidemment, ce n’est pas si simple.

La plupart du temps en prison, vous ne vous la coulez pas douce. Les douches n’ont ni rideau ni mur, les toilettes sont bien visibles depuis la porte, et on ne vous donne qu’un tampon pour le mois (pour les femmes) et deux rouleaux de papier toilette. Vous perdez absolument toute dignité humaine et il arrive un moment où vous vous sentez aussi insignifiant que ce tas de bouilli qui attend encore d’être mangé sur votre plateau-repas.Outre le fait de mener une vie compliquée en prison, tant bien sur le plan physique que moral, l’isolement cellulaire implique de vivre dans sa tête pendant des années et des années. Le seul visage que vous voyez est celui d’un gardien qui fait sa ronde. Vous n’avez pas le choix en matière de nourriture, vous recevez ce qui est servi sur votre plateau repas, que cela vous plaise ou non. Pas de télévision, pas de musique, pas de visiteurs, pas de couverture supplémentaire, pas de ventilateur, pas d’air conditionné, pas de télévision. Certaines personnes peuvent s’adapter à ce nouvel environnement, mais c’est beaucoup de travail et ça frôle le miracle. Plus ils restent longtemps en isolement, moins ils peuvent faire face au monde réel. En outre, si vous aviez prévu de faire un petit aller-retour en prison ou que vous rêvez d’être le héros de votre propre Prison Break : sachez que vous pouvez tirer un trait sur votre vie privée.

Il faut garder en tête qu’il existe deux formes très différentes d’isolement.Il n’y a rien de bizarre à aimer un peu de solitude, il n’y a rien de mal à vivre sa vie comme on le souhaite. Il n’y a absolument rien de mal à vivre comme vous le voulez mais être seul dans une vie sans pépin et être seul enfermé entre quatre murs, ce n’est pas le même chose. Quand on est à la maison, à jouer tout seul sur son pc parce qu’on n’aime pas être dérangé, on ne peut pas vraiment s’en plaindre… Non-seulement car c’est un choix, mais parce que geeker, c’est plutôt sympa. Et puis, qu’on s’en rende compte ou non, rien ne nous empêche de tourner le regard pour fixer par la fenêtre, se lever pour se dégourdir les jambes, allumer la télé pour avoir les infos, être sur son téléphone pour scroller son fil d’actu insta… Choses qu’on ne peut évidemment pas faire en prison. Bien qu’on soit seul, on sait qu’il suffit d’un coup de fil pour que nos amis courent à la rescousse. En prison, rien ni personne ne sont en mesure de nous faire sortir de là et encore moins un coup de fil -si téléphone il y a.

C’est un peu comme être doublement prisonnier : enfermé dans une cellule ; enfermé dans son esprit. Donc, pour simplifier, NON : un petit loup solitaire ne vivra pas les meilleurs moments de sa vie en prison.


Une annonce:

  1. sophie-l

    6 octobre 2020 at 14 h 51 min

    ce qui me préoccupe le plus c’est le temps qui passe , et l’espoir de faire partie d’un cercle social qui s’éloigne, et pourtant j’ai bq de temps et des moyens , Dieu est il en train de me faire un signe qui signifierai que je dois encore chercher ou alors c’est peine perdu, j’ai peur d’arriver à un point de non retour , la solitude devient véritablement pesante sans la possibilité de voyager en Asie, continent que j’ai découvert vraiment tard, je me suis rendu compte que je négligeai la vitesse du temps , que je me laissais vivre comme si une illumination me tomberai dessus. L’envie d’arreter de fumer devient également un enjeux car c’est l’envie de lutter contre une déchéance programmé. Je n’ai quasiment plus de famille et peu d’amis voire aucun véritable ami qui se soucis de moi. J’ai ma part de responsabilité mais mon amour propre est important, je ne peux pas me prosterner dans la quète d’amitié ça n’aurait pas de sens.
    Je ne veux plus avoir peur , je ne veux plus ruminer en me ressassant à quel point je suis seul, je ne pourrais pas quitter Paris pour me retrouver dans un lieu où je serai completement seul et isolé, au moins à Paris je sais que de nombreuses personnes sont dans ma situation et ont en partie baisser les bras. Mon objectif est de réunir les gens comme moi, sans me sacrifier pour autant..

Laissez une annonce


Log in Je m'inscris

 
×
Je m'inscris pour me faire des amis Log in
 
×
Vous avez oublié vos informations?
×

Go up