Boycott Ecologique

Le Boycott écologique est une solution

Tout d’abord, il est important de différencier le boycott du mouvement de protestation même si tous deux appellent à un changement dans les façons de « faire les choses ».

Alors que les mouvements de protestation sont dirigés vers des régimes ou des gouvernements, les boycotts eux sont dirigés vers des produits, des entités commerciales ou des pays. Les boycotts sont traditionnellement considérés comme des instruments de dernier recours. Ils sont également utilisés pour persuader les « puissants » de prendre des mesures qui vont dans le sens des plus démunis.

Voici les trois moyens de pression possible grâce aux boycotts.

  • La pression économique (le boycott exerce une pression économique sur une entreprise ciblée).
  • La pression d’image, le boycott peut être utilisé pour créer une image négative de l’entreprise ciblée.
  • La pression sur le process (le boycott peut être utilisé pour convaincre l’entreprise ciblée de modifier certaines méthodes).

Un moyen d’expression est l’utilisation des boycotts à l’aide de tactiques par des groupes anti-consommation dont l’objectif est de persuader les autres de ne pas fréquenter les entreprises ciblées.

Il y a différents types de boycotts :

boycotts du travail

Les boycotts du travail sont utilisés par les syndicats en place des actions de grève. Ils sont souvent orientés vers les médias et conçus pour attirer l’attention et la sympathie des étrangers à la cause.

– boycott de groupes minoritaires

Ces boycotts appel à un meilleur jugement de l’extérieur, souvent utile à la compréhension de la cause,il sert à obtenir un soutien pour répondre à un problème existant. Ils peuvent être orientées vers les médias.

– boycott des consommateurs

Invite le consommateur à ne pas acheter une marque, ou des produits manufacturés vendus par une cible, souvent une société ou même parfois un pays.

– boycotts religieux

Pour des raisons de de conscience religieuse, on peut s’opposer à l’utilisation de certains produits qui viennent d’endroits où l’on ne partage pas nos valeurs.

– boycotts écologiques

Les boycotts écologiques, contrairement aux autres formes de boycotts typiques du travail ou de consommation, sont organisés par des personnes qui n’ont pas de relations directes avec l’origine des causes (pas de liens de subordination ou idéologiques).

Les domaines concernés, peuvent être le traitement des animaux ou la dégradation de l’environnement naturel. Par exemple des groupes de personnes préoccupées par le traitement des animaux prennent pour cible des fabricants de produits cosmétique qui ne respectent pas une certaine éthique.

Parfois aussi les grands groupes pétroliers (Total Shell et Exxon) ou gaziers sont boycottés pour les dommages causés à l’environnement.

Ces boycotts ont tendance à être à la fois orienté économiquement et axé sur les médias. Ils cherchent à attirer l’attention négative sur les entreprises ciblées. Le boycott écologique invite le consommateur à ne pas acheter une marque, gamme de produits vendus par la cible,société ou pays.  Les boycotts écologiques remettent en cause la réputation, la crédibilité ou contrat social des organisations cibles.

Pour atteindre leurs objectifs, les organisateurs de boycotts font appel aux clients du produit / producteur pour qu’ils s’abstiennent de consommer leurs produits.

Les boycotts écologiques sont intéressants à plusieurs égards, tout d’abord, les personnes qui semblent être vraiment engagés sur les questions écologiques ou sur des sujets éthiques concernant les animaux sont relativement faible par rapport au reste de la population. Malheureusement il faut qu’un nombre n’important de personnes décident de retirer leur soutien financier à ces grandes entreprises pour qu’il y est un véritable impact.

De cet impact dépendra la réaction des cibles.

http://beta.i-boycott.org/


Laissez une annonce


 
×
CRÉER UN COMPTE VOUS AVEZ DÉJÀ UN COMPTE?
 
×
Vous avez oublié vos informations?
×

Go up