bon végan

Comment être un bon végétarien ou végan?

 

Devenir végétarien est un choix de conscience qui s’établit de plus en plus dans les pays occidentaux. Certaines personnes découvrent, ou ont découvert un intérêt certain de se convertir au végétarisme soit, pour les effets bénéfiques pour leur santé, soit, par conviction envers la dignité animale. Mais dans un cas comme dans l’autre, passer à un régime végétarien doit se faire avec prudence.

Quelle que soit l’habitude ou la tradition alimentaire sur lequel on a été élevé, il faut se mettre à l’évidence qu’il n’est pas aussi simple de remplacer toutes les viandes, rouges ou blanches, les volailles et le poisson par des denrées comme des légumineuses. Devenir végétarien devient presque un casse-tête pour certaines personnes car il faut sans cesse penser à équilibrer ses repas afin d’éviter certaines carences alimentaires. Cela peut amener les nouveaux adeptes à subir quelques revers de santé et même la dépression dans certains cas.

 

Peut-on accuser le régime végétarien de provoquer des carences alimentaires ?

Il ne faut pas mettre toutes les causes de carence et de déficience de santé sur le dos du régime végétarien. Il ne faut en aucun cas l’accuser de provoquer un déséquilibre quelconque dans le corps. Il faut juste savoir s’adapter et surtout opter pour la diversité des aliments pour offrir à son organisme tous les nutriments nécessaires pour satisfaire son bien-être. Il y a autant de déséquilibre alimentaire de nos jours dans les régimes dits « normaux » ou autres qu’il ne pourrait y en avoir dans un régime végétarien si le consommateur ne fait pas l’effort de choisir la variété des aliments et des produits sains.

Il ne faut pas oublier qu’en vérité l’humain n’a pas été conçu pour manger de la viande mais plutôt des fruits. Il ne faut pas oublier aussi qu’il y a encore un siècle, on ne mangeait de la viande que quelques fois par an. La lubie alimentaire créée par les industriels n’a été étudiée que pour pousser à la consommation exagérée d’un certain type d’alimentation. Il faut donc s’abstenir d’accuser à la légère le régime végétarien même s’il faut bien comprendre qu’il faille, avant de se lancer à devenir végétarien ou végan, de bien étudier ses besoins alimentaires par rapport à son corps afin de choisir au mieux l’alimentation végétarienne la plus adaptée pour soi.

Les carences et excès vitaminiques d’un régime végétarien déséquilibré.

On peut souffrir de plusieurs carences alimentaires. D’après certaines études, le régime végétarien provoquerait des déficiences en vitamine B12. Ce qui engendrerait un état dépressif dans certains cas. L’excès d’omégas 6, quant à lui, jouerait sur l’humeur.La masse musculaire diminuerait sur le corps d’un végétarien du fait de l’absence d’acides aminés que l’on trouve particulièrement dans les protéines animales.

Enfin, parmi les autres carences, il paraîtrait que les végétariens souffrent d’un manque de testostérone.

On peut facilement accuser le régime végétarien de provoquer ces carences. Il faut juste savoir que nous ne sommes pas semblables par rapport à l’ingestion alimentaire. Certaines personnes en vivent très bien quand d’autres en ressentent longtemps des malaises du fait d’un manque. Il ne s’agit pas de se faire la guerre et d’obliger son corps et son esprit à opter quoiqu’il en coûte à n’absorber que des produits végétariens. Tant que dans votre conscience vous n’aurez pas admis la nécessité et le bienfait de se séparer au plus possible des produits d’origine animale, votre corps ne suivra pas. Il s’agit plus d’une philosophie à adopter que d’une attitude visant à simuler un style de vie.

Vous ne pourrez jamais éviter de tomber sur des sites Internet ou sur des personnes adeptes ou ennemies du régime végétarien. Il vous faudra admettre que vous êtes la seule personne envers vous-même capable d’en mesurer le pour et le contre et de trouver par vous-même les accords alimentaires les plus favorables pour vous.

https://fr.sott.net/article/16604-Le-regime-vegetalien-est-une-mauvaise-idee-pour-ces-5-bonnes-raisons

Bien débuter dans le végétarisme

La meilleure façon de devenir un bon végétarien est de procéder par étapes. Il faut donc que vous regardiez vos habitudes alimentaires et d’éliminer petit à petit les produits animaliers. Le mieux encore est de supprimer les viandes rouges au départ. Par la suite, il faut éliminer les viandes blanches. Les volailles et les poissons viennent en dernier. Pour les végétaliens, il faudra en plus supprimer tous les produits laitiers ainsi que les œufs.

Vous pourriez par exemple commencer par supprimer tous les produits à base d’animaux pendant la semaine et profiter encore pendant vos week-ends d’un peu de viande. Par la suite, il vous faudra tenir un calendrier pour fixer une date probatoire qui définira le jour exact où vous deviendrez totalement végétarien.

Pendant tout ce processus, vous aurez le temps de faire connaissance avec toutes les légumineuses, les fruits secs ainsi que les légumes frais qui servent à combler les manques en nutriments. Vous aurez certainement plaisir à découvrir de multiples plats très goûteux fait à base d’ingrédients et d’aliments que vous ne connaissiez même pas auparavant. Le Seitan, le tofu ou encore les protéines de soja par exemple. À force de vous renseigner, vous finirez vous-même par créer vos propres recettes culinaires végétariennes adaptées à vos papilles gustatives. Vous pourriez même avoir la tentation au tout début d’aller dans certains restaurants où l’on sert des plats végétariens afin de booster votre envie d’en cuisiner chez vous.

Vous pourriez aussi commencer par vous créer de bonspetits-déjeuners végétariens sucrés ou salés dès le matin ou vous pourrez combiner de multiples ingrédients pour bien débuter la journée. Vous finirez par prendre plaisir à associer différents produits pour vous concocter des smoothies, des crèmes, différentes crêpes et gaufres, des tartines… et rajouter dessus différents ingrédients comme le miel, le tofu, des fruits… et les épicer avec de la cannelle par exemple. Rajouter du sésame, des baies de Goji, les fruits secs…

Vous l’aurez compris, vous finirez par reconnaître qu’il y a assez de choix pour vous satisfaire et satisfaire aussi votre corps en lui offrant assez de nutriments naturels et vitaminés pour son maintien.

Conclusion

Il ne s’agit pas de savoir qui a tort ou qui a raison dans cette guerre ouverte des antis et des pros végétariens. Sachez que dans les deux camps il y a des extrêmes qu’il faut éviter. A vous de reconnaître la bonne mesure est de toujours viser le juste milieu afin que vous puissiez vous offrir exactement ce dont vous avez besoin tout en veillant de toujours pouvoir le faire dans la joie et la bonne humeur.


Laissez une annonce


 
×
CRÉER UN COMPTE VOUS AVEZ DÉJÀ UN COMPTE?
 
×
Vous avez oublié vos informations?
×

Go up