entreprises déforestation

Déforestation choc : les 6 pires entreprises

entreprise déforestation

Si pendant longtemps il a été supposé que la grande déforestation des grandes forêts dans le monde était avant tout destinée pour le marché du bois international, aujourd’hui, il n’en est rien. Des centaines d’hectares disparaissent chaque jour au profit de l’agriculture commerciale avant tout.Cette agriculture intensive est la première cause de la déforestation et du déboisement forestier au profit de terres cultivables, de plantations et de pâturages. Mais surtout, c’est au profit de plantation d’huile de palme, de soja et de canne à sucre que l’on assiste au plus grand dommage environnemental terrestre.

Plusieurs sociétés ont été montrées et accusées d’être les principales destructrices de millions d’hectares de forêts annuellement.  Daewoo International Corp, POSCO, GentingBhd et IJM Corp Bhd sont les quatre premières au haut de la liste. Elles sont toutes productrices d’huile de palme. Les producteurs de soja brésiliens ont battu tous les records en cette année 2017 grâce aux millions d’hectares de forêt amazonienne partis en fumée. Même les gouvernements s’y mettent. La Pologne s’est attribué le droit de procéder à la déforestation de la dernière forêt primaire d’Europe. La forêt de Białowieża.

DAEWOO INTERNATIONAL CORP et POSCO

Daewoo déforestation

Il s’agit bien de deux compagnies différentes, mais en ce qui concerne l’huile de palme, POSCOen est la maison mère. Elles sont toutes les deux propriétaires de plus de 80 000 hectares de plants d’huile de palme. La société DAEWOOà elle seule en possède 34,195 hectares situés dans le district d’Ulilin à Merauke, en Papouasie, Indonésie. Les deux sociétés ont violé la politique de déforestation en faisant disparaitre 9900 hectares de forêt primaire entre 2015 et 2017. Chaque rapport environnemental annuel révèle des preuves de productions supérieures à la quantité d’hectares déclarés. Cela prouverait l’envie de ces deux sociétés de devenir leader dans la vente d’huile de palme au niveau international.

Genting BHD

Genting BHD, une société d’huile de palme responsable de la déforestation

Genting BHD est un conglomérat malais, menant des opérations dans la production d’huile de palme, la construction et la production d’électricité. C’est par le biais de la filiale Genting Plantations que cette société est active pour la production d’huile de palme. Elle en détiendrait une participation de près de 53,4 pour cent. Selon le site web, la société posséderait 246 000 hectares de plantations de palmier à huileen Malaisie et en Indonésie.Cette société a été sanctionnée en 2015 par différents organismes pour cause de dommages environnementaux graves.

IJM Palme

IJM Palme, une société d’huile de palme responsable de la déforestation

Le fonds de pension public norvégien qui, de par sa notoriété et de sa réputation de l’observation des règles éthique s’interdisant tout investissement, entre autres, dans des groupes coupables de graves dégâts environnementaux et surtout, de par son poids financier de plus de « 800 milliards d’euros »a indiqué s’être retiré du capital du géant industriel IJM PALME ainsi que des 3 autres cités ci-dessus en 2015 pour non-respect de leur désengagement de la destruction de la forêt tropicale.  Même si les chiffres réels de production ne sont pas clairs et concis, cette société figure parmi les plus importantes pour ce qui est de la déforestation par le feu de centaines d’hectares de forêt par an.

responsables déforestation

Rio Grande Agricola Sa ( Brésil)

Rio Grande Agricola, société de production de soja responsable de la déforestation intensive en Amazonie

Depuis plus de 20 ans, la culture du soja s’est étendue au brésil au point de dépasser la production américaine pour battre un record mondial de production en cette année 2017. La société RIO GRANDE AGRICOLA possède à elle seule 450 000 ha de terres agricoles. Elle fait partie des sociétés qui ont détruit des milliers d’hectares de forêt amazonienne allant jusqu’à porter atteinte à la vie des autochtones. Il ne reste plus qu’un dixième de la population indienne d’Amazonie par rapport au début du siècle dernier. La demande internationale constante fait qu’elle ne reculera devant rien pour continuer à abattre desmilliers d’autres hectares de forêts pour gagner en superficie et en production.

Le Gouvernement Polonais

Le gouvernement polonais responsable de la déforestation intensive de la dernière forêt primaire d’Europe

Il suffit maintenant à un gouvernement d’invoquer une histoire qui ne tient pas vraiment debout pour se permettre quelques actes malhonnêtes. Pour ce qui est de la plus ancienne forêt européenne du nom de Białowieża, il a suffi de prétendre une lutte contre une invasion d’insectes et ceci de la bouche même du ministre de l’environnement polonais. Qu’en est-il vraiment ? La proximité des chars russes aurait-elle quelque chose à y voir ? Celui-ci, a donné l’ordre de l’abattage de centaines d’ha de forêt en un temps record. Les défenseurs de la nature essayent tant bien que mal de défendre cette forêt qui fait partie du patrimoine de l’humanité.

Conclusion

On pourrait s’arrêter à n’accuser que les sociétés coupables de déforestation. Seulement,il ne faut pas oublier toutes celle qui gravitent autour comme les transporteurs, les industries chimiques ou agroalimentairespar exemple. Il y a aussi le financement des banques pour la production d’huile de palme. HSBC est celle que l’on cite le plus facilement, mais la plupart a trempé le doigt dans le pot de miel.

Respirer des billets de banque ou respirer un arbre ? A vous de voir. Bien que, s’il n’y a plus d’arbre…

http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/24163/qui-entreprises-championnes-de-deforestation

https://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/010192662547-amazonie-des-millions-dhectares-ouverts-a-lexploitation-miniere-2109362.php

La déforestation, où en sommes-nous ?

La déforestation maintenant ? C’est juste du business, entraîné par les grandes entreprises commerciales, et non pas les agriculteurs de subsistance, et nos stratégies pour réduire ce désastre devraient refléter cette réalité.

Les causes de la déforestation tropicale ont changé dans le XXIe siècle, ce qui a nécessité des changements dans les politiques nécessaires pour protéger les forêts tropicales. Pendant de nombreuses années, la déforestation tropicale a été attribuée en grande partie à un nombre croissant d’agriculteurs de subsistance qui se déplacent dans les forêts et coupent les arbres pour les cultures vivrières végétales comme le maïs, les haricots et le manioc. Mais plusieurs études scientifiques récentes montrent que les grandes entreprises agricoles et de bois, et non les petits agriculteurs de subsistance, bien que très nombreux, sont les principaux agents de la déforestation en Amazonie, Afrique centrale et Asie du sud-est. Ils sont responsables d’environ 10 % de la pollution et du réchauffement climatique dans le monde entier.

La préservation des forêts n’est donc pas en contradiction avec les besoins des agriculteurs pauvres. Cette nouvelle compréhension devrait guider ce que nous faisons pour protéger les forêts tropicales et prévenir ses effets catastrophiques, par exemple les changements climatiques, en changeant les pratiques des industries maintenant responsables de la plupart de la déforestation tropicale.

Mais toutefois, la déforestation a nettement ralenti ces 10 dernières années, ce qui porte l’espoir d’un renouveau. La perte nette de forêts naturelles est passée de 8,5 millions d’hectares par an entre 1990 et 2000 à 6,6 millions d’hectares par an entre 2010 et 2015. Ces résultats ont contribué à réduire les émissions totales de carbone de plus de 25 pour cent entre 2001 et 2015.

La baisse de la déforestation vient quand plus de bois que jamais est utilisé, comme la population mondiale est plus d’un tiers plus grande qu’elle ne l’était en 1990. Cela montre que les travaux d’aménagement forestier durable et que la volonté politique et des actions concrètes peuvent faire une différence. Aujourd’hui, les plans de gestion des forêts couvrent plus de la moitié de la superficie forestière mondiale.


Laissez une annonce


 
×
CRÉER UN COMPTE VOUS AVEZ DÉJÀ UN COMPTE?
 
×
Vous avez oublié vos informations?
×

Go up